L'engobe

L'engobe est bien souvent un mélange d'oxyde colorant et de terre blanche. L'oxyde étant le colorant, la terre le liant, le fondant qui va fixer l'oxyde à la cuisson. Il peut être également simplement constitué de terre colorée ou non, différente de la terre de l'objet cru réalisé mais de même nature que celle-ci.

Pour fabriquer un engobe coloré, il faut prendre un liant neutre c'est à dire blanc (terre blanche à faïence sur terre à faïence ou à raku, à grès ou à porcelaine sur grès, porcelaine ou terre à raku).
La proportion du mélange est de 1/3 d'oxyde pour 2/3 de terre. L'idéal est de le fabriquer avec de la poudre d'oxyde et de la poudre de terre tamisée si la terre est chamotée. On mélange la terre en poudre et l'oxyde colorant puis on ajoute de l'eau. Il en résulte une barbotine colorée qui a la consistance d'une crème anglaise. Il ne faut pas qu'il soit trop liquide ni trop épais.


Ce mélange se pose sur la surface de la terre qui a préalablement un peu séché et durcit (consistance du cuir). Il se produit alors la réaction physique et chimique suivante : la terre avide d'eau absorbe immédiatement cette peau colorée humide dont on la recouvre. Evitez de poser de l'engobe sur une terre qui a trop séché car ça provoquerait des fissures par rupture brutale de la chaine des mollécules. Il est indispensable que la terre qui acceuille l'engobe contienne encore suffisamment d'humidité. REn général sa couleur a foncé par rapport à son état initial. lorsque la terre sèche d'avantage elle éclaircit et c'est trop tard pour l'engobe.

L'épaisseur de l'engobe ne doit pas dépasser un millimètre si l'on veut qu'il tienne bien à la surface surtout lorsqu'on y dépose ensuite une couverte qui va émailler de façon translucide la surface de la pièce et raviver la couleur de l'engobe (la couverte s'utilise pour des objets décoratifs ou des poteries, certains sculpteur l'utilisent également).

On peut travailler l'engobe de différentes façons. Au pinceau comme une peinture que l'on pose délicatement en effleurant la surface de l'objet. Au chiffon, au doigt, à la spatule. On peut ensuite le gratter, y inscrire ce que l'on veut, réaliser un vrai travail graphique avec des outils pointus.  On peut superposer les engobes et donc les couleurs en les posant et en revenant sur elles de façon à les mêler. On peut faire des projections d'engobe à la brosse, au pinceau. On peut déposer des gouttes d'engobe. On peut  imprimer une texture en creux sur la terre engobée. On peut s'en servir pour patiner à cru en balayant rapidement la surface de l'objet et en déposant une fine couche sur les aspérités de sa surface...

L'engobe est une matière sensuelle de fine épaisseur constituée essentiellement de terre qui permet donc de réaliser une patine, un décor sur poterie ou sculpture, un travail de surface de matière et de couleur avant cuisson. Après cuisson il est totalement intégré à la surface de l'objet.

Il y a une plus grande gamme de couleurs à basse température (980°)qu'à haute température (1280°)et les couleurs sont également plus vives à basse température, car elles tiennent mieux la chaleur. On peut réaliser son engobe avec de la porcelaine en guise de liant. En effet, la porcelaine étant de couleur très blanche ça donne des couleurs plus pures mais il faut pour cela que l'objet soit en grès ou en porcelaine ou en terre à raku.

Mes conseils

lorsque vous voulez créer un décor ou une patine à l'engobe, testez au préalable les couleurs sur une plaque en peignant différents carrés et en dégradant la quantité de couleur mélangée : 5%,10%,15%, 20%,25%,30% vous allez obtenir un nuancier que bien sûr vous annotez sous chaque carré coloré avec une pointe. Cuisez ce nuancier. Il vous permettra de choisir plus justement vos densités de couleurs au moment du décor.

Achetez une balance de précision au dixième de gramme pour que vos pesées soient justes.

Il est possible de mélanger une petite quantité d'émail transparent (couverte) à votre engobe 5 à 10% si vous voulez intensifier sa couleur et garder un résultat mat.

En fonction de la terre utilisée (faïence, grès, porcelaine) choisissez une couverte adaptée à la température de cuisson

Ne mettez jamais un engobe porcelaine sur une terre à faïence, il s'écaillera,

Préférez la terre de fabrication de l'objet si elle est blanche car elle se rétractera de la même façon et collera parfaitement à la surface de l'objet

Bon engobage

 

Article à consulter sur Wikipédia